Nous suivre sur

Breaking News

Hand/LBE – Deux prolongations à Chambray

Ce vendredi, le Chambray Touraine Handball a annoncé la prolongation du contrat de deux de ses joueuses jusqu’en 2023.

Pour les deux prochaines saison, Chambray conserve deux de ses cadres. Sophia Fehri et Nina Brkljacic, arrivées toutes deux en 2019, resteront donc au CTHB jusqu’en 2023. A 24 ans, la pivot devrait obtenir son master à Sciences Po Paris cette année et aura sûrement plus de temps pour le handball la saison prochaine. « Je pense qu’aucun autre club de LBE n’aurait accepté de me recruter tout en me laissant poursuivre mes études à Sciences Po. Cette confiance a créé quelque chose. […] Jusque-là, j’avais l’esprit entre deux métiers à haut niveau […] Maintenant, j’ai envie de pouvoir progresser sportivement, encore plus avec ce maillot, encore plus si on atteint l’Europe. » explique la jeune femme pleine d’ambition.

La demi-centre déclare quant à elle « Quand on voit sa façon d’avancer, on se dit qu’on est dans un club qui évolue bien. J’ai envie de l’aider à passer les prochains caps. ». Les deux femmes comptent donc bien décrocher une place européenne avec leur club d’ici la fin de la saison. La handballeuse de 29 ans précise à ce sujet qu’ « On progresse beaucoup plus quand on affronte des joueuses que l’on ne connaît pas et qui ont d’autres styles de jeu. Ce serait bien pour le club, qui avancera plus vite encore, pour l’équipe, et pour moi aussi ! ». La joueuse se sent bien en Touraine et sait l’exprimer. « Sportivement, je me sens bien. Humainement aussi, que ce soit avec les dirigeants, les bénévoles ou l’équipe. Je suis bien intégrée dans le groupe et j’ai toujours du temps de jeu. ». Elle n’avait donc aucune raison de partir.

L’avis du coach

Jérôme Delarue pourra alors compter sur ses cadres pour continuer de faire évoluer son équipe. Le coach de Chambray s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet. « Faire resigner Sophia et Nina s’inscrit dans la continuité de ce qu’on a construit. Sophia avance, elle a de l’ambition. […] Je suis content qu’elle continue avec nous, c’était important par rapport à ce qu’elle représente et le potentiel qu’elle a. Quant à Nina, j’aime travailler avec elle car elle connaît le hand, elle baigne dedans depuis des années. C’est important de pouvoir s’appuyer sur une joueuse qui a une si grande connaissance du handball. »

Qu’il joue ou non sur la scène européenne la saison prochaine, le CTHB conserve donc Sophia Fehri et Nina Brkljacic et tout le monde paraît satisfait de cette décision.

Mila AMBROISE

Retrouvez-nous sur :

A lire aussi :

Hand / LBE : Bourg-de-Péage trop fort pour Paris 92

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News