Nous suivre sur

Breaking News

Hockey sur gazon – Toni Cumpston quitte son poste après les allégations de culture toxique

L’un des principaux membres des Hockeyroos (équipe féminine) a démissionné de son poste au milieu d’une enquête sur des allégations de culture toxique et de mauvaise gouvernance dans le programme de hockey féminin d’élite de l’Australie.

La directrice de la haute performance de Hockey Australia, Toni Cumpston, a quitté son poste des semaines après que les joueuses aient été avisés qu’elle prendrait un congé prolongé à partir de la fin décembre.

Cumpston a passé 25 ans à travailler dans le sport de haut niveau en Australie et en Nouvelle-Zélande, notamment à l’Australian Institute of Sport, au Victorian Institute of Sport et en tant qu’entraîneure adjointe des Hockeyroos aux Jeux olympiques d’Athènes et de Pékin.

Dans un communiqué, elle a affirmé qu’elle démissionnerait le 15 avril de cette année.

« Ce n’est pas une décision que j’ai prise à la légère”, a déclaré Cumpston. “Cependant, en très peu de temps, il est devenu évident que je n’ai plus le soutien du bureau de hockey d’Australie (HA) pour continuer ce travail. Je n’ai eu d’autre choix que d’engager un avocat pour m’aider à finaliser mon départ de l’organisation ».

Les Hockeyroos ont été mêlés à la controverse depuis que des allégations de culture toxique aient été soulevées, il y a un mois.

Le directeur général de HA, Matt Favier, a rendu hommage à Cumpston et à son mandat, qui a débuté en décembre 2016.

« Toni a toujours été une professionnelle accomplie et a travaillé sans relâche pour créer un environnement de haute performance d’élite dans la poursuite de l’excellence et du succès sur le terrain. Au début de 2020 avant le COVID, les Kookaburras (équipe masculine) étaient classés numéro un au monde tandis que les Hockeyroos étaient classés deuxième, et l’expertise et la contribution de Toni en étaient une partie importante.

Les Hockeyroos sont n° 4 mondial. Elles ont remporté trois médailles d’or olympiques (1988, 1996 et 2000) et ont terminé sixième aux Jeux Olympique de Rio, en 2016.

Cyriane Viala

A lire aussi :

Saut à ski – Les 4 français pour la coupe du monde Ljubno en Slovénie

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News