Nous suivre sur

Rugby

Jacques Brunel donne le ton

  • laurent clippe
Ce samedi, les Bleus vont débuter une nouvelle édition du Tournoi des VI Nations. Jacques Brunel, nouveau sélectionneur, devra lui aussi faire ses preuves et tenter d’apporter un peu de sérénité dans la sélection tricolore après des résultats assez inquiétants.

Les Bleus de Jacques Brunel commenceront leur tournoi par un match où le combat et la ténacité seront de mises puisqu’il s’agit de l’Irlande. Les Bleus ont l’avantage du territoire puisqu’ils jouent à domicile mais ils sont moins sûr de leurs forces et se connaissent moins que l’équipe irlandaise. Ce match permettra de s’apercevoir du niveau de forme et de jeu des joueurs. Il révélera aussi le potentiel de l’équipe pour la suite de la compétition.
Cette rencontre qui aura lieu à 17h30 revêt une importante primordiale pour le nouveau sélectionneur qui a déclaré que « bousculer cette équipe d’Irlande, ce match va être déterminant pour la suite ».
Jacques Brunel connait bien les enjeux du Tournoi des Six Nations ainsi que du niveau des différentes équipes puisqu’il a vécu cela en tant que sélectionneur de l’Italie de 2012 à 2016. Il reconnait les forces de l’Irlande « « L’Irlande sera un adversaire de qualité mais surtout en pleine confiance, car, depuis de longs mois déjà, elle a obtenu des victoires importantes. Il est évident que les Irlandais ont une belle équipe donc la partie sera difficile ».
Cependant, le sélectionneur ne sous-estime pas ses troupes et leur accorde toute sa confiance « chaque tournoi est différent et le début de la compétition apporte de nouvelles vérités. L’incertitude est toujours de mise surtout pour le premier match qui est souvent le plus difficile, donc nous espérons être capable de bousculer cette équipe d’Irlande. Les joueurs que l’on a choisi me semblent les plus en forme du moment. C’est le premier critère, la sélection n’a pas été faite en fonction d’échéances lointaines, mais uniquement pour ce tournoi et notamment pour ce premier match. On veut rivaliser pour le gain du Tournoi. »
Cela sera aussi l’occasion pour les nouveaux sélectionnés comme par exemple Dany Priso, Mathieu Jalibert, Cedate Gomes Sa, Félix Lambey de montrer l’ampleur de leur talent, mais aussi de prouver raison au sélectionneur qu’il peut compter sur eux.
Aura-t-on eu raison de remplacer un sélectionneur en cours de mandat ? Début de réponse avec ce nouveau tournoi des Six Nations.
Océane Beghin

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Rugby