Nous suivre sur

Breaking News

La chute de Julian Alaphilippe avec une moto, malheureusement pas une nouveauté…

Percuté par une moto lors de la 104ème édition du Tour des Flandres, Julian Alaphilippe a été contraint à l’abandon alors qu’il restait environ 35kms de course. Ce n’est malheureusement pas un cas isolé, de nombreux accidents ont déjà eu lieu dans des circonstances similaires.

 

2015 et des accidents en veux-tu en voilà…

Leader de l’équipe Saxo-Tinkoff en 2015, Peter Sagan avait lui aussi percuté une moto lors de la 8eme étape alors qu’il portait le maillot vert…  «Des blessures et des brûlures aux premier et second degrés sur le côté gauche du corps, de la hanche jusqu’au bas de la jambe » selon son équipe. Il avait été contraint d’abandonner 8kms avant la linge d’arrivée.

(photo: Peter Sagan)

La même année et seulement 3 étapes plus tard, c’est le portugais Sergio Paulinho qui doit jeter l’éponge, après avoir lui aussi avoir été percuté par une moto de course. Un accident similaire à celui que Peter Sagan a subi seulement cinq jours plus tôt.

(photo: Sergio Paulinho)

Comment évoquer 2015 sans parler de l’accident de Greg Van Avermaet sur la Clasica San Sebastian ou encore Jakob Fuglansg sur le Tour de France… Et tout cela,  dans les mêmes circonstances.

 

2 motos accidentées, 19 blessés et 11 transportés à l’hôpital…

Un des accidents les plus marquants de ces dernières années… En effet lors de la troisième étape du tour de Belgique, une chute impressionnante est survenue après une collision entre 2 motos, ayant provoqué la chute d’une vingtaine de coureurs et pas moins de 11 coureurs transportés dans des services de soin.

Quelques mois avant, le jeune belge Stig Broeckx avait été percuté par une moto de l’organisation de Kuurne-Bruxelles-Kuurne

(tour de Belgique)

Comment oublier celle du Paris Roubaix…

Lors du Prix Roubaix 2016 Elia Viviani était lui aussi percuté violemment par une moto, une chute spectaculaire dont, par miracle, il s’est sorti quasiment indemne “aujourd’hui, j’ai été malchanceux, mais en même temps, j’ai été l’homme le plus chanceux du monde.” avait-il déclarê.

 

Et des tragédies…

Deux semaines avant la chute d’Elia Viviani, Antoine Demoitié est décédé des suites d’une terrible chute impliquant aussi une moto de l’organisation.

(photo: Antoine Demoitié)

 

A l’image de Julian Alaphilippe ce week-end et de tellement d’autres coureurs, ce sont des images et des chutes que tout le monde aimerait éviter. Conduire une moto ne s’apprend pas en quelques jours, et certains motards semblent, malheureusement pour les cyclistes, quelque peu distraits durant les courses. Evidement ces nombreux accidents n’arrivent pas qu’aux coureurs professionnels, tous les jours de nombreux cyclistes frôlent la mort pour une seul chose… prendre du plaisir, s’entrainer, passer du bon temps.

La route, ça se partage.

 

Thomas Delquignies

A lire aussi :

Cyclisme – Remco Evenepoel s’emporte après la chute d’Alaphilippe

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News