Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Nous suivre sur

Musculation

L’historique de la musculation

Les premiers physiques musclés datent de l’époque de l’Antiquité. Les Grecs pratiquaient une forme de culture physique pour améliorer leur force et les nombreux héros de la mythologie étaient représentés avec une musculature développée et une force herculéenne. Hercule est le plus célèbre des héros grecs, qui représente la force, connu bien sûr pour ses douze travaux, mais contrairement aux athlètes, les dieux semblent avoir une musculature naturelle et n’ont pas besoin de s’entrainer. Le corps athlétique des statues grecques reste aujourd’hui encore un modèle de norme esthétique pour le bodybuilding moderne.

Les Egyptiens sont également célèbres pour leurs travaux phénoménaux, mais ils étaient bien souvent réalisés par les esclaves.

Un autre continent a vu naitre les débuts de la musculation : l’Inde. En effet, dès le 11ème siècle, les Indiens se servaient de poids sculptés dans la pierre, pour devenir plus gros et plus forts. Il s’agissait essentiellement de lutteurs et de guerriers très entrainés cherchant à augmenter leur force, leur endurance et leur souplesse.

De 1820 à 1929, les hommes forts

Il n’y avait pas encore l’intention d’améliorer l’esthétique de son physique, aucun souci d’harmonie, seulement le désir d’être fort et de donner des spectacles qui enchantaient les foules. Sandow a été le premier à mettre au point des spectacles qui alliaient force et symétrie, c’est pourquoi il est considéré comme le pionnier du culturisme moderne. Il a rendu populaire la musculation et a sans doute favorisé l’arrivée des premiers concours : d’abord les Championnats du monde en 1891 en Angleterre et deux événements d’haltérophilie lors des premiers Jeux Olympiques modernes de 1896 à Athènes en Grèce.

Le premier concours de culturisme en Amérique a eu lieu le 16 janvier 1904 au Madison Square Garden à New York, remporté par Al Treloar.

L’âge d’or du bodybuilding : de 1930 à 1970

Après une période intermédiaire dans les années 30, où les concours de physique rassemblent toutes sortes d’athlètes (haltérophiles, gymnastes, nageurs…), il devient évident que l’entrainement avec charges leur donne souvent l’avantage.

l’Amateur Athletic Union (AAU) instaure en 1939 une compétition de culturisme en plus de ses concours d’haltérophilie qui prend le nom de Mr. America, remporté par John Grimek, puis par Clancy Ross en 1945. Le premier Mr. Olympia,  actuellement encore le plus prestigieux du culturisme, a lieu en 1965.

Sur la côte de la Californie, l’haltérophilie sur la plage est devenue populaire parmi les culturistes amateurs et professionnels. Le plus célèbre de ces lieux de rencontre était situé à Santa Monica, et a été appelé Muscle Beach. Les gymnases et le bodybuilding deviennent très populaires.

Dans les années 60, on voit apparaitre des culturistes de plus en plus gros. Aux USA, on commence à maitriser de mieux en mieux les méthodes d’entrainement et la nutrition.

Des années 80 à aujourd’hui

C’est la période ou les Mr. Olympia dépassent allègrement les 90-100kg alors que c’était plus rare auparavant. La taille devient un facteur de sélection, devançant l’esthétique et l’équilibre. Lee Haney est sacré 8 fois vainqueur de Mr.Olympia avec 111 kg, de 84 à 91. En 1992, lui succède Dorian Yates, énorme avec près de 122 kg, vainqueur jusqu’en 1997. Il semble indétronable, pourtant Ronnie Coleman (135 kg) remporte le titre huit fois consécutives de 98 à 2005. Depuis 2011, c’est Phil Heath qui détient le titre avec un physique plus équilibré et un poids plus modeste (115kg).

Cette période, entre 80 et 2000, connait aussi l’apogée des stéroïdes anabolisants, apparus dans les années 60 et considérés comme légaux pour les bodybuilders professionnels à partir des années 70 (ce qui explique la plupart des physiques hors normes de ces culturistes qui en passent par là pour surpasser leurs rivaux). Désirant être représentée au CIO, l’IFBB, la principale fédération de Bodybuilding, après avoir résisté quelques années, met en place des tests de dopage à la fin des années 90 suite à une loi imposée.

Anna Fontaine

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Musculation