Nous suivre sur

Football

Naples sombre un peu plus face à Bologne

Déjà englué dans une crise interne, Naples n’arrange pas sa situation avec une défaite à domicile face à Bologne (2-1). Les hommes d’Ancelotti s’éloigne du top 6 et compte maintenant 17 points de retard sur l’Inter.

 

Le match commence pourtant bien pour le Napoli. Elmas décale Ruiz sur le coté droit qui laisse passer entre ses jambes pour Lozano. Le mexicain frappe fort au premier poteau dans la lucarne et marque un joli but (16e). Malheureusement pour les locaux le but est refusé pour une position de hors-jeu. Bologne se procure sa première situation plus tard (31e). Sur un centre de Tomiyasu, Ruiz rate son dégagement, ce qui profite à Dzemaili. Le capitaine arme une reprise de volée acrobatique qui frôle le montant droit d’Ospina. Finalement, la décision dans cette première mi-temps vient de l’inévitable Fernando Llorente. Sur un contre éclair, Insigne décide d’y aller seul plein axe et frappe au sol. Le gardien adverse repousse cette frappe mais dans la course de Llorente, qui termine dans le but vide (41e).

Dès le début de la deuxième mi-temps, les offensives se multiplient sur la cage de Skorupski. Insigne puis Llorente s’y essaient mais butent sur le portier ou manquent le cadre (54e, 56e). Ce manque de réalisme coute cher car Bologne décide d’égaliser quelques minutes plus tard (57e). Sur un contre, Sansone coté gauche rentre sur son pied droit et enroule à l’entrée de la surface. Koulibaly repousse de la tête sur Skov Olsen, entré quelques minutes plus tôt. L’international espoir danois pousse le ballon dans le but et inscrit son premier but avec Bologne. Ancelotti fait alors entré Dries Mertens pour reprendre l’avantage. Le belge se procure directement une occasion, mais sa frappe lointaine frôle le poteau gauche (67e). Sansone lui répond avec une belle demi-volée qui frôle aussi le poteau gauche (70e). C’est ce même Sansone qui donne l’avantage à son équipe à la 80e minute. Il conclue un bon pressing collectif et une projection rapide sur un service de son capitaine Dzemaili en prenant à contre-pied Ospina. Fernando Llorente marque alors à la 94e minute le but salvateur et égalise pour Naples. Sur un long ballon de Koulibaly, l’espagnol contrôle et ajuste le gardien à l’entrée des 6 mètres. Mais le but est annulé pour un hors-jeu de Llorente, ce qui offre la victoire à Bologne.

 

Naples perd gros aujourd’hui à domicile avec un sixième match sans victoire d’affilée en championnat. Les napolitains n’ont pas gagné un match toutes compétitions confondues depuis le 19 octobre. De plus, ce match n’arrange pas la situation du club, au bord de l’implosion. Pour Bologne, c’est une délivrance après un mois de novembre sans la moindre victoire. Après leur match fou  contre Parme, les joueurs de Bologne font une nouvelle fois preuve de caractère et s’éloigne de la zone rouge.

 

Valentin Garnier

 

A lire aussi : https://www.sportbusinessmag.com/zap-sport/linter-reprend-la-premiere-place/

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football