Nous suivre sur

Cyclisme

Objectif fin de carrière JO 2024 pour Pauline Ferrand-Prévot

La championne française Pauline Ferrand-Prévot connaît un début d’année 2020 compliqué avec une blessure puis le confinement.

Le report des JO Tokyo sont pour elle un soulagement. Pour cette année, son objectif olympique va être repoussé et elle disposera de plus de temps pour revenir en bonnes conditions. Elle a été sacrée  chanpionne du monde de VTT en 2019.

Elle explique dans une interview à RTBF “C’était dur de savoir que dans d’autres pays, les athlètes pouvaient s’entraîner en extérieur et pas nous”“C’était quelque chose que je ne trouvais pas juste. Du coup, quand j’ai appris le report, j’étais soulagée. Je me suis dit que tout le monde aura les mêmes chances pour se préparer. C’est donc une bonne décision”. Contente d’avoir vu qu’un calendrierbde VTT avait été publié par l’Union Cycliste Internationale (UCI), PFP a confirmé le fait qu’elle ne ferait pas de cyclisme sur route d’ici les Jeux olympiques 2021.

Un rêve olympique 

Elle poursuit “L’UCI a programmé des manches de Coupe du monde et des Championnats du monde en fin de saison. Je voulais vraiment savoir si j’allais pouvoir faire quelques compétitions de VTT avant de me décider et je vais donc continuer à privilégier le VTT jusqu’aux JO. Et peut-être qu’après je reviendrai sur la route…” Concentrée sur l’obtention d’une médaille à Tokyo – “C’est un peu le rêve de ma carrière. Si je termine le vélo sans médaille olympique, j’aurais l’impression d’avoir une carrière inachevée”.

JO Paris 2024, une fin de carrière en apothéose

Pour finir, elle parle des JO 2024 organisés en France “J’ai vraiment à coeur de participer à ces JO à domicile, donc j’irai jusqu’à Paris 2024. J’aurai 32 ans, ce qui est encore jeune. Par contre, pour l’après-2024, je ne sais pas trop. J’aimerais avoir une vie de famille, des enfants, une vie un peu plus normale en somme. C’est pour ça que je me dis qu’aller jusqu’à Paris 2024 serait une belle fin de carrière”.

Théo Carlu

A lire aussi :

Un Remco Evenepoel hyper concentré

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Cyclisme