Nous suivre sur

Jeux Olympiques

Road to Tokyo : Le Karaté 1/3

  • laurent clippe
2ème art martial japonais le plus pratiqué au monde, le karaté et ses 50 millions de pratiquants ont très longuement attendu la première édition du karaté aux Jeux Olympiques. À l’image du tricolore connu et reconnu, Christophe Pinna, retraité depuis près de 18 ans désormais, dont la seule distinction qu’il n’a jamais reçu est une médaille d’or aux JO.

Attention aux fans de Jackie Chan et de Bruce Lee, ne nous enflammons pas, le karaté olympique n’en est encore qu’au stade de l’essai. Il n’y a donc aucune garantie de voir la discipline de Chuck Norris lors des Jeux Olympiques de Paris 2024.
Cette discipline est régie au niveau international par la World Karate Federation (WKF) depuis 1961 et au niveau français par la Fédération Française de Karaté (FFK) depuis 1975. Le Karaté a déjà conquis la scène internationale avec ses deux compétitions majeures que sont les Championnats du monde de Karaté, organisé tous les deux ans depuis 1970, et la Karaté1 Premier League organisé chaque année depuis 2012 sur un circuit dans les villes suivantes : Paris, Dubaï, Rotterdam, Rabat, Istanbul, Berlin et Tokyo.
 
Format du Karaté Olympique
Pour cette toute première édition du Karaté Olympique, c’est la bagatelle de 80 karatékas qui s’affronteront, répartis équitablement sur les 8 disciplines. Le combat ou kumite représente 6 de ces disciplines : 3 chez les hommes (-68 kg / -78 kg / +78 kg) et 3 chez les femmes (-53 kg / -60 kg / +60 kg). Les deux autres disciplines sont le kata masculin et le kata féminin.
Le kumite : Il s’agit d’un combat de karatékas durant 3 minutes pour les hommes et 2 minutes pour les femmes. Les rencontres se déroulent sur un tatami de 8 mètre sur 8 mètres. Les karatékas portent une tenue appelée gi pouvant être de n’importe quelle couleur. Les matchs sont encadrés par un arbitre présent sur le tatami et par quatres juges postés dans les coins du tatami.
Seulement 7 parties du corps ont le droit d’être touchés sous peine d’avertissement et de perte de points voire de disqualification : la tête, la face, le cou, l’abdomen, la poitrine, le dos et les côtés. Les rencontres se décident exactement comme en boxe, soit par KO soit en fonction des points attribués par les juges.
Les points peuvent se marquer de 3 manières différentes :
-> IPPON (3 points) = Coups de pied Jodan (coup de pied touchant le visage, la tête ou le cou) ainsi que toute technique projetant ou mettant au sol l’adversaire.
-> WAZA-ARI (2 points) = Coups de pied Chudan (coup de pied touchant l’abdomen, la poitrine, le dos et les côtés)
-> YUKA (1 point) = Tout coup de poing (Tsuki) ou tout coup appelé Uchi (tous les coups autorisés hormis le poing, comme le coup de coude, le marteau, etc.).
Le kata : C’est une application majestueuse et élégante d’un ensemble de technique de karaté appelés katas. Les karatekas doivent effectuer une démonstration de 7 katas, parmi 82 katas au total, seul face au public et ce, pour une durée de 6 minutes. Le kata se déroule également sur un tatami de 8 mètres sur 8 mètres avec au total 5 juges, 4 postés dans les coins et un faisant face à la démonstration du karatéka.
Les karatékas sont jugés très strictement par les juges et la moindre erreur est rédhibitoire. Il ne seront jugés qu’entre le début et la fin d’un kata. Le karatéka pourra ainsi marquer une courte pause entre deux katas. Ils seront évalués dans un premier temps, sur l’exécution technique d’un kata comprenant : la posture, les techniques, les mouvements de transition, le temps, la respiration, la concentration, la difficulté technique et la conformité. Ils seront ensuite évalués sur l’exécution sportive du kata comprenant : la force, la vitesse, la balance et le rythme. L’exécution d’un kata doit impérativement être parfaite pour ne recevoir aucune pénalité.
Afin de mieux comprendre le déroulement du kata, nous vous conseillons vivement de visionner l’excellente performance de l’équipe serbe de karaté féminin lors du Championnat du monde de 2010 : https://www.youtube.com/watch?v=sgN7fUGPgMM
 
Comment définit-on les 80 karatékas participant ?
Pour chaque discipline, les 10 athlètes ayant le plus de points aux classements de la WKF seront sélectionnés pour participer aux JO. Le Kumite masculin et féminin se déroulant en tant normal sur 5 catégories de poids, les sélections se feront en fonction des points acquis dans leur classement respectif.
 
Tristan Delautre

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Jeux Olympiques