Nous suivre sur

Rugby

Rugby – Julien Caminati dévoile les 5 joueurs qui l’ont marqué

Ancien joueur du Top 14 passé par Brive, Castres ou encore Toulon, Julien Camanti s’est livré sur les 5 coéquipiers les plus impressionnants de sa carrière.

L’international algérien a accepté de livrer son top 5 des joueurs qui l’on marqué.  Le numéro 1 est Jonny Wilkinson. « Sans contestation, le numéro 1 est Jonny Wilkinson. Sans discussion possible, Wilko c’était le Goat ( le meilleur de tous le temps), car c’était un vrai acharné de boulot. Pour moi, ça reste LE joueur emblématique dans le travail, dans l’approche tactique et mentale, et dans presque tout… C’est le boss absolu », explique Caminati, au sujet du champion du monde 2003.

En deuxième position, il cite l’ancien Springbok Juan Smith ( 40ans).« C’était mon coéquipier à Toulon, lorsque je suis revenu au RCT en 2015 comme joker Coupe du monde. Humainement et sportivement, c’était un joueur fantastique. Il en imposait naturellement, grâce à son charisme et sa stature. Et puis c’était un sacré guerrier sur le terrain », souligne le joueur qui a débuté le rugby au Stade Niçois, comme talonneur.

En troisième position, il place le Français Antoine Dupont. « Je suis obligé de le mettre sur le podium, car c’est le patron, mais surtout, la future star du rugby mondial qui va nous faire rêver pendant un paquet d’années », explique Caminati. « J’ai joué avec Antoine à Castres, durant deux saisons (2015-2017). Il venait de faire ses débuts professionnels, mais on voyait déjà qu’il avait quelque chose de différent et qu’il allait rapidement devenir le patron du rugby français. Quand nous étions à l’entraînement avec le CO, je savais que j’allais prendre son crochet intérieur, mais je ne savais jamais quand… Et au moment de l’effectuer, « Toto » faisait toujours un petit sourire, donc ça m’enervait quand même… »

A la 4ème place de son classement, on retrouve l’ex-deuxième ligne international Arnaud Méla.  « Je l’ai côtoyé au CAB durant trois saisons (2010-2013) et c’est lui qui m’a remis le pied à l’étrier du professionnalisme, alors que j’arrivais du Stade Niçois. C’est quelqu’un pour qui j’ai beaucoup d’amour et de respect. »

Enfin en 5ème position, se trouve le bulldozer fidjien Josua Tuisova (28 ans).« Sur le terrain, je n’ai jamais eu peur de personne, mais on va dire que Tuisova ne me faisait pas trop rigoler… Forcément, je ne peux pas choisir un mec qui fait 30 kilos, sinon je vais passer pour une pipe. En tout cas, c’est sûr que j’aurais rêvé d’avoir son physique et son gabarit. Je pense que je me serais amusé au rugby, mais j’aurais aussi frappé beaucoup de gens par contre », s’amuse Julien Caminati.

Propos relayés par ActuRugby

Clement Durieux

A lire aussi :

Rugby/ Top 14 – Urios tacle sévèrement son équipe

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Rugby

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Rugby