Nous suivre sur

Breaking News

Rugby/Rugby Championship – Un centenaire sans teneur

  • Team Rugby

Le match du centenaire nous promettait un grand spectacle. Malgré un énorme combat, les deux équipes ont subi la pression de l’évènement et sont passées à côté de leur partie. La Nouvelle-Zélande prend le dessus sur l’Afrique du Sud, comme en 1921.

Des Blacks perturbés

Après un début de match tonitruant, les Blacks inscrivent le premier essai au bout de 2 minutes de jeu. Cody Taylor perce plein champ et sert Will Jordan qui s’en va marquer son 12ème essai en 8 sélections.

Mais, c’est une des seules satisfactions néo-zélandaise. Les hommes de Ian Foster ne parviennent pas à poser la main sur le match à cause d’inhabituelles imprécisions. Fautes de main, pénalités cadeau, réceptions manquées, impossible de déployer leur jeu tant redouté !

Sur la première mi-temps, ils offrent 11 points à leurs homologues. Tout d’abord, George Bridge se troue complètement sur une chandelle, sans pression adverse, et laisse champ libre à l’ailier sud-africain pour franchir la ligne. Pris dans le jeu, les Blacks offrent deux pénalités largement évitables à Pollard qui ne se prive pas pour les sanctionner.

A noter la présence sud-africaine dans les rucks qui perturbe énormément le match. Le combat est présent, à défaut du spectacle. La Nouvelle-Zélande ne joue pas son jeu et se contraint à jouer à la main dans ses propres 22 mètres. Inhabituel pour eux qui se dégagent après deux ou trois temps de jeu.

C’est à la 30ème minute que les locaux se réveillent et envoient du jeu. Sur une occasion d’essai, ils poussent l’ailier sud-africain Nkosi à faire un en-avant volontaire. Carton jaune et pénalité.

A la mi-temps, les Blacks sont devant sur le score de 13-11.

La pression de l’évènement

Dans le jeu, les deux équipes se laissent submerger par la symbolique du 100ème match. Elles font preuve d’indiscipline pendant 80 minutes. D’une part, cette indiscipline est technique. Pour preuve, en deuxième mi-temps, les Néo-Zélandais commettent neuf fautes de main ! Le match se conclut également par un en-avant, sud-africain cette fois, sur l’action qui peut les mener à la victoire. Les deux équipes gâchent leurs propres munitions d’attaque.

D’autre part, l’indiscipline se ressent dans le jeu avec de nombreuses pénalités de chaque côté. Dès le retour des vestiaires, l’Afrique du Sud commet deux fautes en autant de minutes. Cela ne va pas en s’arrangeant. Toutes ces fautes cassent le rythme du match et empêchent les équipes d’envoyer du jeu. À défaut d’être dynamique, la partie est très intense dans le combat au sol. C’est un vrai duel entre deux nations acharnées.

Heureusement pour les Blacks, Jordie Barrett garde la tête hors de l’eau et inscrit 14 points pour son équipe, dont la pénalité de la gagne à deux minutes de la fin du temps règlementaire. Impérial au pied et sous les ballons hauts, il est le héros de ce match.

Après un rude combat, la Nouvelle-Zélande gagne sur le score de 19-17 et remporte le Rugby Championship.

Mathis Pionnier

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News