Nous suivre sur

Breaking News

Rugby/VI Nations – Le Pays de Galles plonge l’Angleterre dans la crise

  • Team Rugby

Match primordial au Millenium de Cardiff, où le Pays de Galles reçoit l’Angleterre. Les Gallois sortent de deux victoires compliquées mais importantes contre l’Ecosse et l’Irlande. L’Angleterre, après sa défaite contre l’Ecosse, a relevé la tête, sans convaincre, contre l’Italie. La victoire est obligatoire pour les deux nations, pour continuer un sans faute, ou pour espérer conserver son titre.

Trop d’indiscipline pour le XV de la Rose

Ce sont les Gallois qui entament le mieux le match, et profitent de l’indiscipline anglaise dans ces 10 premières minutes. En l’absence de Leigh Halfpenny, c’est Dan Biggar qui inscrit les trois premiers points du match. La réponse des champions en titre est immédiate, Owen Farrell, avec ces trois points, devient le troisième meilleur buteur de l’histoire des 6 Nations. Mais les Anglais font preuve d’une indiscipline qu’on ne leur connaissait pas, et notamment Maro Itoje. Au bout d’un quart d’heure de jeu, et après une énième faute, Pascal Gauzere, l’arbitre de ce match, avertit verbalement le capitaine Farrell. Lorsque qu’il siffle la reprise du jeu, Biggar adresse une merveille de passe au pied à son ailier Josh Adams, qui inscrit le premier essai du match. La défense anglaise ne s’est pas correctement replacée, et le paie au prix fort.

Même si Farrell inscrit trois nouveaux points au pied, les Anglais sont fébriles, à l’image d’Eliott Daly qui commet un en-avant à la réception d’une passe, après une bonne attaque. Trop de fautes sont commises. Les Gallois, comme depuis ce début de tournoi, sont opportunistes et ont cette chance nécessaire pour scorer. Après un coup de pied rasant, Louis Rees-Zammit échappe le ballon mais il est ramassé par Liam Williams qui inscrit le deuxième essai. Après une longue concertation, les arbitres accordent l’essai.

Alors que le XV de la Rose est mené 17-6 au bout de 35 minutes, c’est le moment choisi pour enchainer les temps de jeu. Cela va mener à un essai d’Anthony Watson, après une succession temps de jeu dans l’axe, avant qu’il ne vienne éliminer les derniers défenseurs par des crochets. Les Gallois subissent en cette fin de mi-temps, et après une ultime pénalité, les Anglais reviennent au vestiaire avec seulement trois points de retard.

On prend les mêmes en on recommence

Le début de seconde mi-temps est à l’instar de la fin de la première, à l’avantage des visiteurs. Mais Farrell va rater une pénalité et les Gallois vont remettre la main sur le ballon. Et les locaux vont une nouvelle fois profiter de la passivité anglaise. Le demi de mêlée Hardy joue rapidement une pénalité dans les 22 mètres visiteurs. Personne ne défend sur lui, et il inscrit le troisième essai gallois, dès la 48ème ! Ce n’est pas pour autant que le XV du Poireau maîtrise son sujet. De nombreuses maladresses sont commises, empêchant le jeu de se mettre réellement en place.

A ce jeu là, l’Angleterre s’en sort bien et Farrell inscrit trois points de plus. Mais c’est surtout Ben Youngs qui va faire les bordures d’un rucks, après des bon temps de jeu des arrières. Il inscrit là un essai, punissant des gallois attentistes. Le score est alors de 24-24 à l’heure de jeu ! Seulement, l’indiscipline continue pour les hommes d’Eddy Jones, et après la 11ème pénalité du match, la Pays de Galles repasse devant, 27-24. Encore une fois, les Anglais se mettent à la faute et Callum Sheedy, qui a remplacé Biggar en début de période, ajoute trois nouveaux points. L’Angleterre est d’une indiscipline incroyable. Trois pénalités successives permettent aux Gallois de remonter le terrain, et Sheedy permet aux seins de mener 33-24, 5 minutes avant la fin du match.

Le chaos est proche en cette fin de match. Sheedy intercepte le ballon sur ses 22 mètres, prolonge au pied, et il ne manque que quelques centimètres à Rees-Zammit pour aplatir l’essai du bonus. Après la mêlée, Cory Hill aplatit finalement sous les poteaux. Avec cet essai, le score est alors de 40 à 24, avec le bonus offensif pour les Gallois.

Le Pays de Galles en lice pour le Grand Chelem

Avec cette victoire bonifiée, le Pays de Galles enchaîne une troisième victoire consécutive. Avec l’Italie et la France à jouer, il est plus que jamais un prétendant à la victoire finale. Comme depuis le début du tournoi, les coéquipiers d’Alun-Wyn Jones n’ont pas forcément brillé, mais ont su profiter des erreurs d’adverses pour l’emporter.

Le XV de la Rose est vraiment en grosse difficulté sur ce tournoi, et l’avenir d’Eddie Jones n’est pas assuré. Contrairement au début du tournoi, les Anglais auront produit du jeu, qui a globalement bien fonctionné. Mais 14 pénalités concédées, dont 5 pour Itoje, c’est trop pour le haut niveau. Au final, c’est une défaite sèche au Millenium qui éteint définitivement les espoirs de victoire anglaise dans ce tournoi.

Martin Gentilhomme

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Rugby

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News