Nous suivre sur

ATP

Tennis/ATP Cup – Les Britanniques gagnent sur le fil mais cela ne suffit pas

Au terme d’une rencontre anglophone entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, ce sont les “British” qui l’emportent in-extremis. Une victoire qui s’est décidée au double, remportée par la paire Murray/Evans.

Le premier match opposant Evans à Isner, respectivement 25ème et 24ème au classement mondial, fut incertain jusqu’au bout. Toujours très régulier et très performant sur son service, John Isner a été en difficulté sur sa seconde balle. C’est ce qui a permis à Daniel Evans de se procurer 7 balles de break, d’en concrétiser 1 seule et de mener 6/4 dans le match. Aucun des deux ne céda son service dans le second set c’est dans le jeu que le Britannique a su faire la différence cette fois-ci. Il s’impose 7/6 (7-3) pour donner 1 point à son équipe.

Au tour de Norrie, le meilleur atout de l’équipe pour essayer de conclure cette rencontre. Mais à la surprise générale, Fritz le bouscule d’entrée de jeu en gagnant le premier set 7/6 (7-4). La réaction ne s’est pas faite attendre et l’anglais assume son rang de favori en revenant à égalité. Mais c’est l’Américain qui a le dernier mot en lui infligeant un 6/1 très sec dans le 3ème set. Il redonne ainsi de l’espoir à son clan : 1-1 entre les deux équipes.

Le double ne dérogera pas à la règle : il se conclut par un tie-break. Et c’est la paire très rodée de Fritz et Isner qui l’emporte (7-3). Mais les deux équipes nous ont fait vivre davantage de suspense avec un 2ème set accroché et remporté 7/5 par Murray et Evans. Le super tie-break de ce 3ème set reste indécis. Et c’est sur le fil du rasoir que, dans ce double d’expérimentés, à l’exception de Fritz, que les Britanniques l’emportent 10-8.

Cette victoire qui restera dans leur mémoire n’aura cependant pas suffi à l’équipe d’Outre-Manche à se qualifier pour les demi-finales bien qu’ils aient gagné 2 rencontres comme avec le Canada. C’est au nombre de sets que cela s’est joué, surement à cause de cette rencontre très serrée, qui leur a été fatale.

Côme Messner

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Tennis

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique ATP