Nous suivre sur

Autres Tennis

Tennis/Coupe Davis junior – Les bleuets en Argent

Depuis 2018, c’est la première fois que les Français accèdent à la finale. Ils s’inclinent contre la Russie après avoir perdu les 2 simples, qui n’auront pas permis à leur point fort de faire la différence, le double souvent décisif.

Cet effectif a de l’avenir, l’équipe de France junior entame cette Coupe Davis au Touquet dans l’optique de la remporter. Il faut dire que Gabriel Debru, Arthur Gea et Antoine Ghibaudo étaient favori du tournoi.

Un début qui répond aux attentes

Les Tricolores commencent par l’équipe de Honk Kong en huitième de finale et se qualifient très facilement 3/0, avec des matchs solides et seulement 6 petits jeu perdus sur les 3 matchs. Parfait pour le moral et pour la suite du tournoi, ils enchaînent avec le Japon en quart de finale, et toujours 0 défaite avec la statistique incroyable d’aucun set perdu jusque là.

Le tournoi commence réellement

Dans le dernier carré contre le Mexique la tâche s’annonce un peu plus compliquée. Bien lancé par Arthur Gea avec une victoire 6/2 6/2, le deuxième simple est moins facile à négocier. Gabriel Debru gagne le premier set puis se fait surprendre dans le deuxième. C’est finalement au tie break que le Français perd sur “un énorme combat” analyse le coach.

Des adversaires plus frais physiquement

En finale contre les Russes le lendemain, ils touchent bientôt à leur objectif de gagner cette Coupe Davis que la France n’a pas remportée depuis 2005. Mais la fatigue de la veille se fait ressentir. Avec un premier match un peu plus serré que le second en 3 sets, la France entame mal la rencontre. Et le numéro 3 de l’équipe remplace le numéro 1 en simple à cause du match de la veille et perd sèchement en 2 sets. L’arme principal de l’équipe avec le double, n’aura pas pu être utilisée. Le coach, Julien Demois, avouera après le match, “on est passé un peu à côté de la rencontre“.

C’est sur cette note un peu en-dessous des attentes de départ, que l’aventure prend fin, mais elle aura fait vibrer les supporters jusqu’au bout, pendant 1 semaine.

Côme Messner

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres Tennis