Nous suivre sur

Breaking News

Tour de Burgos / Étape 1 : Félix Grosschartner impressionne pour la reprise de la saison !

Après des mois d’absence, les courses cyclistes sont de nouveau au programme aujourd’hui avec la première étape du Tour de Burgos, en Espagne entre la cathédrale de Burgos et l’Alto Del Castillo.

Un début de course des plus calmes :

Les jambes devaient certainement démanger ce midi au départ de Burgos pour la reprise “officielle” des courses cyclistes. Dès le début de l’épreuve, 4 coureurs s’échappent du peloton issus de 4 équipes espagnoles (Jeste Bol, Gotzon Martin, Diego Pablo Sevilla et Francisco Galvan). Les fuyards posséderont au maximum, 4 minutes d’avance sur un peloton en ordre de bataille pour l’ultime ascension de l’Alto Del Castillo (1,1 km à 6,1%).

La course s’emballe :

Le premier fait de course intervient à 54 kilomètres de l’arrivée. Alors que le peloton s’étire sur une route large, plusieurs coureurs chutent au milieu du peloton, parmi eux, Arnaud Démare. Le sprinter français repartira sans problème et se lancera à la poursuite d’un peloton où la tension se fait sentir.

Une deuxième chute s’est produite impliquant certains coureurs, mais tous sont repartis sans problèmes.

À 53 kilomètres de l’arrivée l’équipe Trek Segafredo tente un coup de bordure ce qui fait totalement exploser le peloton. Dans cette première bordure, les principaux gagnants sont Issus de 3 équipes, la Movistar, la Trek Segafredo et la Deceuninck Quick-Step.

Le peloton arrive à revenir mais c’est au tour de la Deceuninck-Quick Step de relancer une bordure qui provoque également de gros dégâts. Remco Evenepoel part tout seul à 35km de l’arrivée. Il possède rapidement une quarantaine de secondes d’avance.

Remco Evenepoel fait exploser le peloton :

Dans la poursuite du jeune belge, de nombreux coureurs craquent sur l’allure menés par la Movistar dans le peloton. Evenepoel décide à 26 kilomètres de stopper son effort après son attaque tranchante qui a fait le ménage et éliminé les plus faibles.

Lors du premier passage sur la ligne d’arrivée, le Team Ineos donne le tempo pour faire craquer le maximum de sprinters et se disputer la victoire finale en plus petit comité. À 10 kilomètres de l’arrivée, le peloton temporise et la CCC reste aux avant-postes certainement pour lancer Matteo Trentin. Avant l’ultime difficulté de la journée, la CCC maitrise toujours le peloton alors que David Gaudu (Groupama-FDJ) et Mikel Landa (Bahrain-McLaren) se replacent parfaitement.

Dès le pied de l’ascension finale, c’est la Bora Hansgrohe et Félix Grosschartner qui mettent fin à tout suspense en s’imposant avec une facilité déconcertante pour leurs adversaires. L’Autrichien s’impose devant Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) qui règle le sprint du peloton devant Alejandro Valverde (Movistar).

Le classement de l’étape:

Dorian Parisse

À lire aussi:

Cyclisme – Triple prolongation du coté de l’AG2R La Mondiale

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News