Nous suivre sur

Breaking News

Une Afrique du Sud expérimentale face à l’Australie

  • Nathan Plegat

Pour affronter l’Australie, ce samedi, Rassie Eramus a décidé d’innover. Face aux absences de Kolisi et Dyantyi, le sélectionneur des Springboks a choisi de lancer un XV mixte pour le premier match du Four Nations. Eben Etzebeth sera le capitaine en remplacement de Kolisi. 

La composition était très attendue en Afrique du Sud et on peut dire quelle va faire parler. Outre les absences de Kolisi et Dyantyi, le sélectionneur a ainsi décidé de se passer des services de Vermeulen, Kolbe, Pollard, Marx, De Allende, Moster, Snyman ou encore De Klerk. En lieu et place, on retrouve 3 joueurs non-capés et plusieurs joueurs “européens”. Ainsi, c’est Ryhnardt Elstadt, Lizo Gqoboka  et Herschel Jantjies  qui vont connaître leurs premières sélections. Pour la petite histoire,  le dernier nommé n’est autre que le frère de Elton Jantjies avec qui il formera la charnière.

Une ligne de 3/4 inexpérimenté

La ligne arrière sera très jeune et peu expérimenté avec 13 sélections de moyenne par joueur. On retrouve l’excellent et prometteur arrière des Stormers, Warrick Gelant qui pourrait être la révélation du Four Nation coté sud-africain. Passé par le 7 comme Kolbe, il présente un profil plus puissant et un jeu au pied énorme. Les ailes seront occupées par les fusées Sbu Nkosi et Makazole Mapimpi en provenance des Sharks. Si leurs qualités offensives sont indéniables, on surveillera leurs comportements de l’autre coté du terrain où ces derniers peinent parfois.

Au centre, Eramus a décidé de miser sur l’explosif Jesse Kriel (Stormers) et le puissant André Esterhuizen (Sharks). Ce dernier devra être capable de distribuer le jeu et ne pas s’enfermer dans un rôle de perforateur. La charnière, quand à elle, sera occupée par les frères Jantjies. Si Herschel connaîtra sa première cap, Elton lui devra réaliser un gros match si il espère repasser devant Pollard.

Au niveau du banc on retrouve l’énorme surprise François Steyn. Le Montpelliérain, fantomatique cette saison, conserve pourtant une grosse cote auprès d’Erasmus. Ce dernier jouera gros sur cette rencontre. Les deux autres remplaçants sont l’excellent numéro 9 Cobus Reinach, auteur d’une énorme saison du coté de Northampton, et le 3/4 polyvalent Dyllin Leyds (Stormers).

Un pack solide mais expérimental

Devant, Erasmus s’appuie sur un mix entre habituels titulaires, “Européens” et joueurs à la relance. Ainsi la 3ème ligne se compose de Rynhardt Elstadt (Stade Toulousain) et Peter Steph Du Toit (Stormers) en flanker et de François Louw (Bath/New York) en numéro 8. Un front de trois qui risque de manquer de vitesse en attaque mais dont le potentiel défensif est assez terrifiant. Pour rappel, chacun de ces joueurs fait parti des meilleurs plaqueurs de leurs championnats respectifs.

En seconde ligne on retrouve le capitaine et futur toulonnais Eben Etzebeth et le revenant Lood De Jager. Si on peut compter sur le premier pour être au rendez-vous, le cas du second est beaucoup plus on certain. En effet, le 2ème ligne des Blues vient à peine de revenir à la compétition et son profil n’est pas complémentaire à celui d’Etzebeth. On aurait largement préféré voir le jeune Marvin Orie , remplaçant, ou les habituels RG Snyman ou  Franco Mostert.

En première ligne un trio de joueur “noir”, un fait assez rare dans l’histoire du rugby sud-africain. On retrouve le cadre Tendai Mtawarira qui disputera son 108ème match sous la tunique Vert et Or, à ses cotés l’habituel remplaçant de Marx, Bongi Mbonambi, et le puissant Trevor Nyakane. On suivra avec attention la première de Lizo Gqoboka, placé sur le banc, annoncé comme le futur Mtawarira. Le reste du banc des remplaçants sera composé de Schalk Britz, Vincent Koch (Saracens), le jeune Marvin Orie et le revenant Marcell Coetzee (Ulster).

La déclaration de Rassie Erasmus

” Nous prévoyons de mixer les deux équipes lors des deux premiers tests de la saison, afin de donner le temps de jeu au plus grand nombre de joueurs de notre équipe plus large, et nous pensons que c’est la bonne combinaison pour affronter une très bonne équipe australienne compétitive. “.

“Nous sommes ravis pour l’année à venir et je tiens à féliciter Rynhardt, Herschel et Lizo pour leur première participation dans une équipe de matches à Springbok, alors que le rôle de leader n’est pas une nouveauté pour Eben. La préparation a été bonne et il y a vraiment une très bonne ambiance de match.”.

“L’Australie s’est très bien préparée pour ce match et elle a passé deux semaines en altitude pour s’acclimater au Highveld. Nous sommes donc prêts pour un grand concours.”.

XV de départ

15. Warrick Gelant (Vodacom Bulls)

11. Makazole Mapimpi (Cell C Sharks) -12. André Esterhuizen (Cell C Sharks) – 13. Jesse Kriel (Vodacom Bulls) – 14. Sbu Nkosi (Cell C Sharks)

10. Elton Jantjies (Emirates Lions) – 9. Herschel Jantjies (DHL Stormers)

6. Rynhardt Elstadt (Toulouse, France) – 8. Francois Louw (Bath, England) – 7. Pieter-Steph du Toit (DHL Stormers)

4. Eben Etzebeth (captain, DHL Stormers) – 5. Lood de Jager (Vodacom Bulls)

3. Trevor Nyakane (Vodacom Bulls) – 2. Bongi Mbonambi (DHL Stormers) – 1. Tendai Mtawarira (Cell C Sharks)

Remplaçants:

16. Schalk Brits (Vodacom Bulls) – 17. Lizo Gqoboka (Vodacom Bulls) – 18. Vincent Koch (Saracens, England) – 19. Marvin Orie (Emirates Lions) – 20. Marcell Coetzee (Ulster, Ireland) – 21. Cobus Reinach (Northampton Saints, England) – 22. Frans Steyn (Montpellier, France) – 23. Dillyn Leyds (DHL Stormers)

À lire : XV de France – GIGN et saut à l’élastique pour Brunel et ses hommes

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux 

Facebook : Sport Business Mag Rugby

 Titouan Hauchart

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News