Nous suivre sur

Volleyball

Volley/Ligue B – Cap à l’ouest pour Plessis

Après une demi-finale brillamment gagnée face à Nancy, Plessis-Robinson va défier Saint-Nazaire en finale d’accession dès samedi en se déplaçant en Loire-Atlantique pour le match aller. Jamais qualifiés à ce stade-là, les Franciliens ne sont plus qu’à une marche d’une qualification historique en Ligue A.

Demain soir, à 18h précisément, le PRVB a rendez-vous avec son histoire à plus de 400 kilomètres de ses terres. Après une première phase finie à la quatrième place, puis une seconde à la deuxième place synonyme de qualification en play-off, Plessis-Robinson a écarté en deux rencontres Nancy, pourtant candidat assumé à la montée, en demi-finale d’accession en Ligue A.

Plessis Robinson reste sur cinq victoires de rang dont une face à Saint-Nazaire

Les Franciliens se retrouvent en finale de Ligue B, face à l’autre épouvantail du championnat, Saint-Nazaire. Grand favori de la rencontre, tant le SNVBA a dominé les débats cette saison, les Nazairiens se sont imposés à vingt-deux reprises en championnat (phase régulière, étape des vainqueurs et demi-finale) et n’ont concédé que quatre défaites.

Mais Plessis-Robinson sait bien jouer les trouble-fêtes, ils l’ont fait au tour précédent. De plus, déjà qualifiés miraculeusement pour les play-offs, les Robinsonnais n’ont rien à perdre. Ils ont déjà réussi leur saison, à contrario de leur futur adversaire. Le PRVB pourra compter dans son effectif un précieux atout, son passeur Thomas Nevot. Arrivé cette saison, le breton de 25 ans pourra distribuer, en plus de ses passes pendant le match, des renseignements sur ses anciens coéquipiers. Il a évolué la saison dernière sous les ordres de Gilles Gosselin à Saint-Nazaire. Un avantage, tant les finales se jouent sur des détails.

Pour les pousser à chercher un nouvel exploit en fin de saison, les Hiboux pourront compter sur un fan un peu spécial, en la personne de Ludovic Duée. Formé à Plessis, l’actuel capitaine des Centurions est de tout cœur avec les Robinsonnais. Questionné sur l’aventure de Plessis-Robinson cette année, il se dit très heureux du parcours du club et espère affronter le PRVB l’année prochaine en Ligue, « De les voir arriver là, c’est un cap de franchi pour le club, qui est familial à la base. Je suis super heureux pour eux. Eux-mêmes, s’enlèvent des barrières à chaque fois, donc qu’ils s’en enlèvent jusqu’au bout. C’est tout le mal que je leur souhaite d’arriver à m’offrir à moi-même un cadeau de pouvoir les jouer l’an prochain et pour eux d’écrire une superbe page pour le club, qui sera très belle quoi qu’il arrive. ».

A lire aussi

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Volleyball