Nous suivre sur

Tennis

WTA – Retour sur la génération dorée du tennis féminin italien

Quatre Fed Cup, huit titres du Grand Chelem, deux en simple et six en double, la génération dorée du tennis féminin italien, Francesca Schiavone, Sara Errani, Flavia Pennetta et Roberta Vinci, a marqué le tennis mondial. Retour sur cette fabuleuse génération.

Première victoire en Fed Cup en 2006

Tout juste revenu dans le Groupe Mondial, l’Italie, amené par Flavia Pennetta, Roberta Vinci et Francesca Schiavone, remporte la première Fed Cup de leur histoire en battant en finale la Belgique de Justine Henin à Charleroi au double décisif. En quart de finale contre la France, l’Italie a pu compter sur Francesca Schiavone, deux victoires en deux matchs dont l’une face à Amelie Mauresmo. En demi-finale, c’est Flavia Pennetta qui a su prendre le relais de Schiavone. Elle s’est imposée sur ses deux rencontres. En finale, suite à l’abandon des Belges lors du double décisif , l’Italie remporte sa première Fed Cup, trois autres en suivront.

Roland-Garros pour Schiavone et une nouvelle Fed Cup en 2010

Déjà vainqueur en 2009, l’Italie converse son titre chez elle contre les Etats-Unis en finale. L’Italie s’impose facilement 4 à 0 grâce aux deux victoires de Flavia Pennetta et à la victoire de Francesca Schiavone en simple. Mais l’événement majeur de cette année 2010 pour le tennis italien est la victoire de Francesca Schiavone à Roland-Garros. Tête de série n°17, Schiavone réalise une quinzaine presque parfaite. Elle ne concède qu’une seule manche, au premier tour contre la Russe Regina Kulikova, durant ces sept matchs. Pour se qualifier pour sa première finale en Grand Chelem, elle s’oppose notamment contre la Chinoise Na Li (11ème joueuse mondiale à cette époque) au troisième tour et contre la tête du série numéro 3 du tournoi la Danoise Caroline Wozniacki en quart de finale. En finale, l’Italienne s’impose en deux manches (6-4,7-6) contre l’Australienne Samantha Stosur. L’année suivante, Schiavone, de nouveau en finale à Roland, ne converse pas son titre. Elle s’incline face à la Chinoise Na Li en deux manches.

Entre 2011 et 2014 six titres en doubles en Grand Chelem et une quatrième et dernière Fed Cup en 2013

Durant 2011 et 2014, le double féminin italienne domine le circuit mondial de double. Sur les seize tournois tournoi du Grand Chelem de 2011 à 2014, six sont remportés par des Italiennes. Flavia Pennetta est la première à s’imposer en finale du double d’un tournoi du Grand Chelem lors de l’Open d’Australie 2011 avec l’Argentine Gisela Dulko. L’Italienne occupera même la première place du classement mondial. Mais le double mondial sera marqué par la paire Roberta Vinci Sara Errani. Les deux Italienne s’imposent à six reprises en Grand Chelem. En trois saisons, elles reportent Roland-Garros et l’US Open en 2012, l’Open d’Australie en 2013 et l’Open d’Australie et Wimbledon en 2014. En 2012, Sara Errani était proche d’un doublé simple-double à Roland-Garros. Elle s’incline en finale face à la Russe Maria Sharapova (6-2,6-3).

Pendant cette période vaste en trophées, Sara Errani, Roberta Vinci et Roberta Vinci apportent à l’Italie en 2013 leur quatrième Fed Cup. Flavia Pennetta et Roberta Vinci remportent leur quatrième Fed Cup. Non présente en 2006, Sara Errani remporte, quant à elle, sa troisième Fed Cup.

Apogée de cette génération dorée en septembre 2015

Lors de l’US Open, Flavia Pennetta et Roberta Vinci réalisent l’exploit de se hisser pour leur première de leur carrière en finale d’un Grand Chelem en simple. En demi-finale, Flavia Pennetta élimine la tête de série n°2 la Roumaine Simone Halep en deux manches (6-1,6-3) et Roberta Vinci élimine l’Américaine Serena Williams, tête de série n°1 du tournoi, en trois manches (2-6,6-4,6-4). En finale, Flavia Pennetta domine son amie d’enfance en deux manches (7-6,6-2) et s’adjuge son unique tournoi du Grand Chelem. Cette finale 100% italienne marque la fin de la génération dorée du tennis féminin italien.

Une relève pas encore trouvée

Flavia Pennetta prend sa retraite cinq mois après son titre à l’US Open. Roberta Vinci et Francesca Schiavone arrêtent toutes les deux en 2018 leur carrière professionnel. Quant à Sara Errani (33 ans), elle a été suspendue deux mois en 2017 puis sa sanction a été rallongée à dix mois par le TAS en 2018 suite à un contrôle antidopage positif. Elle pointe aujourd’hui la 167ème place mondiale. Aujourd’hui, la meilleure italienne Camila Giorgi (28ans) pointe à 89ème place mondiale.

Quatre fois sacrée entre 2006 et 2013, l’Italie joue aujourd’hui en Fed Cup en troisième division.

Encore nostalgique de sa génération dorée, l’Italie n’a toujours pas trouvé de véritable successeure. 

A lire aussi

Tennis – Julien Boutter directeur du tournoi du Metz “Pour un directeur de tournoi, le double n’a pas de sens”

Guillaume Raulot

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Tennis

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Tennis