Nous suivre sur

Autres Rugby

Fédérale 1 – Poule 1. Massy plein d’assurance, les promus à la peine

Dans une poule marquée par la densité de promus en Fédérale 1, des groupes ont déjà commencé à se former. Si Massy caracole en tête, Dijon et Chambéry devraient lutter pour la seconde place en deuxième partie de saison. Suresnes, Vienne, Beaune et Rumilly semblent se positionner pour le challenge Yves-du-Manoir, alors que Mâcon n’a pas dit son dernier mot. L’ASVEL est suivi de près, en bas de tableau, par Villefranche-sur-Saône et Issoire. Enfin, Drancy va devoir sortir une grosse phase retour pour éviter une relégation logique si l’on en restait là. Tour d’horizon de ce qui s’est passé lors des 12 premières journées.

Massy seul en haut, Dijon et Chambéry aux prises

 

On pouvait s’y attendre, le RCME n’a pas déçu lors de cette phase aller. 11 victoires pour une petite défaite, sur la pelouse de Suresnes, lors du derby francilien. Des grosses victoires à domicile (39-3 contre Mâcon, 64-0 face à Drancy) mais aussi à l’extérieur (19-40 à Villeurbanne sur le terrain de l’ASVEL). On obtient un bilan quasi parfait, avec 9 bonus dont 8 offensifs à la clé. Massy compte onze points d’avance sur son dauphin, Dijon.

Le Stade Dijonnais a d’ailleurs su tirer son épingle du jeu pour finir 2019 devant des grosses cylindrées de Fédérale 1. 4 points sur Chambéry, 9 devant Suresnes. Les Bourguignons produisent un jeu séduisant, faisant d’eux la troisième meilleure attaque de Fédérale 1. Surtout, ils se sont imposés aisément devant Chambéry (34-0) et à Suresnes (23-37), leurs deux plus proches poursuivants. Le SOC n’est pas lâché et compte d’ailleurs le même bilan que Dijon, avec huit victoires et quatre défaites, mais quatre bonus de moins. Comme les deux premiers de la poule, les Savoyards sont invaincus à domicile, un objectif pour l’instant validé par l’équipe et son staff.

Six équipes pour le challenge Yves-du-Manoir

 

Si l’un des quatre qualifiés pour le challenge remis à l’ordre du jour par la Fédération est déjà sur le podium, cinq autres devraient batailler pour les trois places restantes. On parlait de Savoyards, voici l’une des surprises de cette poule 1 : Rumilly. Le promu, vice-champion de France de Fédérale 2, est sixième ex-æquo avec le CS Beaune. Avec des victoires probantes contre Suresnes, Vienne et Mâcon, le RCSR a des atouts en vue de la qualification. Surtout, il s’est imposé trois fois en quatre rencontres face aux autres promus que sont Villefranche-sur-Saône, Issoire et Drancy.

Dans cette course à cinq, on retrouve Suresnes à la quatrième place du classement. Les noirs et verts auraient pu être plus haut au classement en ayant infligé sa seule défaite à Massy, et en ayant battu Chambéry. Mais ils sont tombés à domicile face à Dijon, les privant d’une invincibilité à domicile. Les défaites chez les promus Rumilly et Villefranche ont également compliqué les affaires comptables du RCS. La seconde partie de saison s’annonce périlleuse, avec des déplacements chez les trois premiers.

Toujours dans la lutte des 3e à 6e places, Vienne et Beaune restent réguliers. Respectivement huitième et septième l’an passé, les deux bleus et blancs souhaitent profiter de la densité de promus pour se faufiler plus haut cette saison. Vienne d’abord, a disposé devant son public du Stade Dijonnais. Les Isérois ont également réalisé de bonnes opérations comptables en glanant des bonus défensifs à chaque fois qu’ils ont perdu. Le CSB s’est imposé face à Chambéry, Dijon et Suresnes. Trois victoires importantes en vue d’une phase retour où ils se déplaceront chez ces trois-là.

Enfin, l’AS Mâcon, huitième, constitue l’une des surprises de ce début de saison. Le vainqueur du Yves-du-Manoir l’an passé n’est pas au rang où on l’attendait. Il faut dire que le calendrier a peut-être joué en sa défaveur. En effet, les Taureaux ont reçu quatre fois en onze rencontres. Quatre victoires plus deux hors de leurs bases, et cinq défaites. L’ASM avait d’ailleurs débuté son championnat par quatre revers, tous en déplacement, aménagement du stade oblige. Pas de crainte en interne donc, puisqu’ils joueront (au moins) sept fois devant leur public d’ici la fin de saison. Sont attendues les réception des trois occupants du podium, tous vainqueurs des Mâconnais à l’aller.

Drancy, bye bye la Fédérale 1 ?

 

Parmi les mauvais élèves de cette poule 1 de Fédérale 1, on retrouve trois promus à la poursuite de Villeurbanne. Un point, c’est ce qui sépare l’ASVEL de Villefranche-sur-Saône, qui en compte 4 d’écart avec Issoire, premier relégable. Le club de la banlieue lyonnaise avait pourtant idéalement lancé sa saison en battant Dijon. Mais les dures réceptions de Chambéry, Massy et Mâcon (trois défaites) font mal à une équipe qui a gagné autant de fois chez elle qu’à l’extérieur. Issoire n’est pas au mieux non plus. Champion de France de Fédérale 2, les violets observent avec envie le parcours de leur bourreau, Rumilly. Deux victoires en six réceptions et un succès à Villefranche leur donnent un peu d’avance sur ces derniers. Mais il faudra assurer à domicile lors de la phase retour, notamment contre les équipes “moyennes” de la poule.

Villefranche-sur-Saône et Drancy sont les seules équipes à n’avoir pas gagné en déplacement. Les Rhôdaniens ont été inconstants devant leur public. Capables de s’imposer face à Suresnes (27-25), ils se sont également inclinés contre des adversaires directs dans la course au maintien. L’ASVEL et l’USI sont ainsi repartis avec quatre points de l’Escale, ne laissant qu’un maigre bonus défensif comme lot de consolation. Voilà le CSVR dixième, et seule équipe à avoir perdu face à Drancy. Enfin, les Franciliens ont frôlé le zéro pointé sur cette phase aller. Aucun bonus, et une seule petite victoire que l’on vient d’évoquer. Pire attaque de Fédérale 1, avec 111 points inscrits seulement, le RCD semble condamné à un exploit pour se maintenir. Difficile de l’imaginer, et encore moins après la purge du match retour à Suresnes (défaite 33-3).

 

A lire aussi : Pourquoi Penaud n’a pas joué face au CO.

 

Thomas Deborde

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres Rugby