Nous suivre sur

Autres sports

Biathlon/Championnat du monde – Arnd Peiffer en leader…Son coup de gueule sur l’EPO

Alors que les championnats du monde  2021 qui se dérouleront à Pokljuka en Slovénie sont sur le point de débuter, Arnd Peiffer meilleure chance de médaille pour l’Allemagne dans ces mondiaux s’est exprimé sur la prise de l’EPO dans son sport.

A quelques jours du débuts des mondiaux de Pokljuka, l’equipe de Sport Business Mag vous a proposé les meilleures chances de médailles de chaque pays favoris. Après avoir analysé les chances de l’équipe féminine et masculine de la Norvège, de la Suède l’Allemagne est à l’honneur aujourd’hui. Après l’équipe féminine c’est au tour des hommes avec une équipe remaniée. On retrouve Arnd Peiffer, Erik Lesser, Benedikt Doll, Johannes Kuehn et Roman Rees.

Un champion incontesté 

Le biathlète de 33 ans Arnd Peiffer est le meilleur atout de l’Allemagne pour ces Mondiaux 2021. Présent sur le circuit de la coupe du monde depuis de nombreuses années, Peiffer continue d’impressionner avec sa régularité. Actuellement onzième au classement général de la coupe du monde, l’homme aux 15 médailles sur les championnats du monde (5 en or, 4 en argent et 6 en bronze) peut prétendre à étoffer son palmarès. Depuis quelques années l’équipe d’Allemagne ne parvient pas à retrouver de la fraicheur avec de nouveaux visages. Un problème pour le moment que le doyen Peiffer gère parfaitement. Cette saison il accumule 3 podiums en individuel (2 sur le sprint et une victoire sur la mass-start) et 1 podium avec ses coéquipiers. Un bilan extrêmement satisfaisant avec la concurrence actuelle qui reflète notamment sa sérénité derrière la carabine.

L’équipe d’Allemagne aura à coeur de bien performer sur les courses par équipes lors de ces Mondiaux 2021. Très en forme cette saison elle devra défendre sa troisième place décrochée à Antholz. C’est un challenge à la portée de cette équipe expérimentée avec d’énormes qualité derrière la carabine.

Après Martin Fourcade et Johannes Boe, Peiffer sort du silence 

Avant les Mondiaux, l’Allemand est sorti du silence concernant l’affaire de dopage qui salit le biathlon depuis quelques semaines, et plus particulièrement sur la prise d’EPO. Il s’est exprimé directement dans les médias chez Sport 1 et n’a pas mâché ses mots en souhaitant des sanctions beaucoup plus lourdes en cas de tricherie.

Le quintuple champion du monde estime qu’une sanction de 4 ans est appropriée si l’athlète a volontairement pris de l’EPO “S’il peut être prouvé que l’athlète a pris l’EPO de son plein gré, je trouve une interdiction de quatre ans appropriée”. Cependant un athlète qui a pris de l’EPO par demande de son staff contre son plein grès devrait être puni de deux années “L’athlète est alors une victime et il serait également puni davantage. Je pense que c’est une erreur. D’autant plus qu’un biathlète qui est interdit pendant quatre ans de compétitions, quittera probablement le biathlon”. 

Des mesures très fortes pour stopper le manque d’honnêteté de certains athlètes afin de revaloriser l’aspect sportif. Il poursuit “Avant, j’étais principalement contrôlé par l’agence antidopage allemande mais aujourd’hui, les agents de contrôle antidopage de l’IBU m’appellent beaucoup plus souvent. Je pense que c’est la même chose avec les autres nations”. Une amélioration selon le double champion olympique qui ne cesse d’augmenter au fil des années.

Rendez-vous demain pour retrouver l’équipe russe.

 

Benjamin Pamart

Retrouvez-nous sur :

A lire aussi :

Biathlon/Championnat du monde – Les chances de médailles chez les dames pour l’Allemagne !

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports