Nous suivre sur

Cyclisme

Tirreno Adriatico – étape 6: La revanche de Tim Merlier

Le champion de Belgique Tim Merlier (Alpecin Fenix) a pris sa revanche au sprint sur la sixième étape en devançant le leader du classement par point, Pascal Ackermann (Bora Hansgrohe) ou Magnus Cort Nielsen (Education First). A noter la jolie 7ème place de Lorenzo Manzin (Total Direct Energie).

Sur un profil plutôt vallonné surtout en début de course avec aucun mètre de plat sur les 90 premiers kilomètres, l’étape semblait propice aux baroudeurs mais c’était sans compter sur la ténacité des équipes de sprinteurs qui ont cadenassé la course toute la journée.
Les baroudeurs le savaient, ils ont une petite chance de victoire sur cette sixième étape et l’échappée peine à se former. Néanmoins, dans les premières difficultés de l’épreuve, 5 courageux réussissent à s’extirper du peloton. Parmi eux, on retrouve le Français Axel Domont (AG2R La Mondiale), Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec), Josip Rumac (Androni Giocattoli-Sidermec), Carl Fredrik Hagen (Lotto Soudal) et Veljko Stojnic (Vini Zabu’ KTM). Malheureusement les 5 hommes n’auront jamais plus de 3 minutes d’avance, trop peu quand l’on sait que les 80 derniers kilomètres seront complètement plat sur un circuit longeant le front de mer à Senigallia.

 

Derrière, dans le peloton, Bora Hansgrohe et UAE mènent la chasse aux échappés qui seront repris juste après le dernier passage sur la ligne avant l’arrivée 14 kilomètres plus loin. Dans le final, Deceuninck Quick Step et Bora Hansgrohe, jouent des coudes pour placer au mieux leurs sprinteurs. L’équipe Alpecin Fenix, elle, attend le dernier moment et le passage sous la flamme rouge pour remonter ses deux cartes au sprint, Tim Merlier et Mathieu Van der Poel. Fernando Gaviria, deux fois deuxième sur les arrivées massives, tente de surprendre les trains en place en lançant le sprint à plus de 250 mètres de la ligne. Malheureusement, le Colombien emmène sur son porte bagage, Lorenzo Manzin et Tim Merlier. Ce dernier le dépose à une centaine de mètres de la ligne et s’envole vers la victoire. Le sprinteur Allemand, Pascal Ackermann, déjà double vainqueur sur l’épreuve, se trouve enfermé entre Lorenzo Manzin et Davide Ballerini (Deceuninck Quick Step) et trouve l’ouverture un peu trop tard. Il échoue à la deuxième place. C’est une belle revanche pour le coureur d’Alpecin Fenix qui n’avait pas eu l’opportunité de disputer un sprint dans les meilleures conditions lors des deux premières étapes.

 

Pas de changement au niveau des classements généraux, Simon Yates (Michelton Scott) garde la tunique bleue de leader alors que Pascal Ackermann a profité de l’étape pour creuser l’écart dans le classement par points sur Fernando Gaviria.

Classement de l’étape:

Classement général:

Axel Lhote

A lire aussi:

Tour de France: Romain Bardet ne prendra pas le départ de la 14ème étape

 

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Cyclisme